Tout le monde veut apparaître dans les premières pages de Google, mais ces places se méritent. C’est possible grâce à un bon référencement. Certains sites appliquent des stratégies qui vont à l’encontre des règles éditées par Google pour arriver en première page. Le géant du web a mis en place plusieurs types et niveaux de pénalités pour sanctionner ces pratiques.

Comment reconnaître une pénalité Google ?

Quand votre site web a été sanctionné par Google, vous le saurez grâce aux différentes conséquences que cela implique. D’abord, vous pouvez connaître une chute brutale de trafic ou que vous n’avez plus du tout de trafic. Ensuite, votre site peut ne plus apparaître sur les résultats de recherche Google sur vos mots-clés principaux. Enfin, certaines de vos pages peuvent disparaître des SERPS ou des pages de résultats Google.

Quels sont les deux types de pénalités Google ?

Il y a les pénalités manuelles et les pénalités algorithmiques. Les premières sont réalisées par des humains du groupe Google Qualité Team. La pénalité est appliquée suite à de mauvaises pratiques de référencement. Google vous envoie un message via votre outil Google des Webmaster Tools ou GWT. Il vous informe sur la pénalité et les motifs de la sanction. Ensuite, Google met à votre disposition un formulaire de demande de réexamen que vous pouvez adresser à l’équipe une fois la rectification du site réalisée. Les secondes sont effectuées par des robots de manière automatique. Les pénalités sont effectuées par des algorithmes comme Pingouin et Panda. Vous ne recevez pas de message d’informations, mais pouvez constater votre pénalité par une chute brutale de votre trafic par exemple. Si vous êtes victime d’une pénalité de la part de Google, lisez cet article pour savoir comment mieux réagir à la situation.

Qu’est-ce que le blacklistage ?

Le plus dur des pénalités Google est le blacklistage. Il s’agit d’un cas rare, mais qui n’est pas inexistant. Votre site est banni de Google suite à un abus de pratiques illégales de référencement. Il est impossible que vous en ignoriez les causes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *